Communication par le web – quels outils et pourquoi? Màj 2.04.2020 – 14h50

L’actualité liée au confinement (plus ou moins stricte) choisi par les états en ce mois de mars 2020 provoque un transfert massif d’interaction au travers d’internet. Et je suis heureux de constater un peu autour de moi, une vraie réflexion quant aux outils à privilégier.

En effet, vous savez que sur ce blog, je parle parfois des solutions informatiques alternatives aux GAFAM, histoire d’avoir aussi dans ce domaine une réflexion sur les dimensions de sécurité, de données personnelles et d’éthique de travail.

J’ai donc juste envie de vous lister quelques liens d’outils que je recommande dans au cas où vous vous interrogiez sur les outils à privilégier. En effet, j’estime qu’il est nécessaire d’avoir toujours en tête que le produit peut être nous, dans le cas d’outils gratuits. Et lorsque le travail devient télétravail, j’attends également des employeurs de se poser la question de la confidentialité dans le choix des outils.

Je précise que la liste que je vais vous donner est issue de presque 5 ans de plongée dans ce milieu, de conseils glanés ici ou là par des informaticiens bien plus calés que moi dans ce domaine. Je précise aussi qu’il s’agit très souvent de personnes qui partagent avec moi les valeurs issues de l’éducation populaire telles que la formation permanente, le développement de l’esprit critique et donc, la conscientisation des groupes et des individus.

Itopie est une coopérative genevoise, qui a autant des prestations techniques, de formations et de conseils à l’intention des particuliers comme des associations et des entreprises. Ils ont une partie blog remplie de conseil en tout genre.

Framasoft, association basée à Lyon, active autant dans la mise à disposition d’outils web francophones, basés sur les logiciels libres, que ce soit leur version “maison” ou la mise en ligne d’un répertoire des alternatives informatiques. Ils sont à la base d’énormément de mouvements de réflexions et d’actions dans le domaine de l’informatique libre et éthique (Dégooglisons internet, c’était eux!)

Pour communiquer par messagerie, ou appel vocal ou vidéo

Alors là, je sais que je vais m’attirer les commentaires des membres des organisations ci-dessus, mais quand je constate dans ma famille que beaucoup de personnes sont avec des iPhone, Facetime reste très pratique, surtout quand on sait qu’il peut être installé facilement sur le téléphone, mais également sur l’iPad, et le Mac, en se connectant simplement avec son identifiant Apple. En termes de protection des données, cet outil reste très obscur pour moi… Apple annonce que les communications sont chiffrées sur les appareils, mais bon… c’est un des GAFAM… donc prudence.

MàJ 22.03.20 18h: grâce à ma fille Izia, j’ai découvert qu’à partir d’un groupe iMessage sur iPhone, nous pouvons faire un appel Facetime à plusieurs. Comme dit plus haut, ce n’est possible qu’avec les produits Apple, et apparemment, pas avec tous les IOS, Kali ayant un appareil doté d’un IOS plus ancien, cela ne marche pas avec le sien.

Telegram, dont j’ai longuement déjà parlé sur ce blog. Il a l’avantage de pouvoir être installé sur n’importe quel smartphone (IOS, Androïd), ou ordinateur (Mac, Windows, Linux). Il permet donc les groupes en messages écrits, et les appels vocaux et vidéo. Il est plus sécurisé que d’autres, mais a aussi sa part d’ombre, en tant qu’entreprise finalement non interdite en Russie.

Signal, l’application recommandée par les libristes, et par Edward Snowden (qui n’est pas le dernier à être prudent). Il fait tout comme Telegram, mais en étant clairement en logiciel libre. Totalement sécurisé, vos communications ont la garantie de la confidentialité, ce qui est intéressant pour les domaines privés comme professionnels qui nécessitent un haut degré de confidentialité. Par contre, il est un peu plus austère dans son ergonomie.

Pour la vidéo-conférence à plusieurs

Jitsi est une plateforme en ligne de vidéo conférence en logiciel libre très simple à utiliser, sans besoin d’inscription permettant de se rencontrer à plusieurs, en vidéo, ou en audio. Il suffit de créer un “meeting” et de partager l’adresse internet de la barre de navigation avec les personnes à contacter. Attention toutefois, selon votre connexion internet, des ralentissements peuvent survenir, le passage en audio peut très bien permettre de continuer…

Framatalk est tout simplement de la version francophone de Jitsi que Framasoft a personnalisé. Il fonctionne de la même manière, mais en français.

Meet, par Infomaniak est la version helvétique hébergée en Suisse. C’est la nouveauté annoncée le 2 avril 2020. Il fonctionne de la même manière et aura bientôt une App dédiée pour smartphone

Mais dans ces jours de confinement, il faut toutefois espérer que les bandes passantes tiennent le coup… car tous ces outils ne fonctionnent pas sans internet. Ce qui pose à mon sens quelques questions fondamentales de société à garder en tête dès que la situation sanitaire sera apaisée :

  • internet est-il un service universel ? et si oui, le réseau doit-il être étatique, ou en main de sociétés privées ?
  • quels outils les services étatiques privilégient-ils ? ceux achetés à des sociétés étrangères privées, ou devons-nous viser une forme d’autonomie ?

Bref, je vous laisse avec ces informations, réflexions, et je vous mets un dernier lien d’un collectif d’associations professionnelles actives en Suisse Romande qui s’appelle WebConf en cas de besoin de solutions techniques.