Telegram, un moyen alternatif et sécurisé pour les messages et appels sur les smartphones

Je veux vous présenter une application pour smartphone, Telegram, qui est une alternative sécurisée à What’s App. Cette application est installable sous IOS comme sous Androïd ou Windows Phone.

Pourquoi je vous en parle? c’est en raison des tentatives que fait Facebook (le propriétaire de What’s App depuis 2014 de récupérer pour lui-même les carnets d’adresse et contenu des échanges de la plateforme de messagerie. Cette pratique fait passablement parler d’elle:

 

Du coup, il existe quelques alternatives. J’ai choisi donc Telegram, que Wikipédia présente ainsi:

Telegram Messenger est une application de messagerie sécurisée hébergée sur le cloud. L’application gratuite est disponible sur Android, iOS, Windows Phone ainsi que sur ordinateur (Windows, OS X et Linux). Les utilisateurs peuvent échanger des messages, photos, vidéos et documents d’une taille allant jusqu’à 1,5 Go. Il est aussi possible d’envoyer des messages chiffrés de bout en bout qui ne sont pas stockés sur les serveurs de Telegram.

Telegram a été créée en 2013 par les frères Nikolai et Pavel Durov, fondateurs de VKontakte, le réseau social dominant en Russie. Telegram est une organisation à but non lucratif indépendante de VKontakte. Elle est basée à Berlin.

La partie cliente est open source tandis que la partie serveur reste propriétaire.

 

 

Peut-être avez-vous déjà entendu parlé de cette application comme celle des terroristes, grâce à sa sécurité? voila également ce qu’il en est dit:

En relation avec les attentats du 13 novembre 2015 en France, la presse fait remarquer que Telegram est une des applications préférées des djihadistes qui utilisent ses possibilités de communication chiffrée. À la suite de ces révélations, Telegram a bloqué 78 canaux publics en lien avec l’organisation État islamique. Le député russe Alexander Ageyev a proposé de bloquer Telegram en Russie mais la proposition n’a reçu que peu de soutien.

En août 2016, les ministres de l’intérieur allemand et français demandent à l’Union européenne de légiférer sur l’utilisation de messageries chiffrées en Europe. Par cette demande, la France et l’Allemagne visent principalement Telegram qui a été utilisé par plusieurs terroristes dans les deux pays pour communiquer de manière chiffrée.

 

Bref, si vous êtes intéressé, je vais vous présenter un peu comment elle fonctionne. En fait, c’est une application à l’usage tout à fait standart, on peut envoyer des messages individuels, des messages avec de la sécurité augmentée, des pièces jointes, et même téléphoner. Bref, elle fait tout ce que fait What’s App, et elle est gratuite également!

Ci-dessous, je vais vous mettre des captures d’écran pour que vous y voyiez plus clair. J’ai bien évidemment flouté une grande partie. Ah oui, j’oubliais… l’application est en anglais, mais c’est tout à fait utilisable même si on ne maîtrise pas la langue de Shakespeare.

 

 

La page d’accueil, avec l’historique des conversations en cours. Et l’accès au carnet d’adresse, et aux paramêtres se fait par les 3 icones en bas.

Le petit cadenas à côté d’un contact précise que cette conversation est privée et sécurisée au plus haut point. Cela permet que en recevant un message par ce canal, la notification qui apparaît sur l’écran de son téléphone n’est pas lisible. Cela peut être pratique avec nos enfants qui guignent nos messages alors que nous discutons d’une surprise pour leur anniversaire!

 

Il s’agit là de la page des contacts (vous voyez en bleu en bas, ce qui indique là où nous nous trouvons dans l’application). Nous y voyons que nos contacts qui sont équipés de Telegram.

 

 

Dans la partie chat (conversation, quoi…) la présentation est standart. Vous pouvez y voir un sticker. C’est une interprétation « maison » des célèbres émojis (ou émoticônes). J’y reviendrai plus tard.

 

En faisant glisser le doigts sur le nom du contact, tout en haut de l’écran, nous pouvons faire apparaître le menu permettant de commuter sur un appel.

 

En cliquant sur la barre de texte, à gauche sur le symbole des pièces jointes, nous avons accès à nos photos/vidéos, documents, voire directement à l’appareil photo.

 

 

Si je décide d’appeler un contact, son avatar (décidé par lui-même) apparaît en grand, avec les fonctions classiques.

 

 

En cliquant dans la barre de texte en bas, sur la petite icône ronde située à droite, nous faisons apparaître les stickers. Ces stickers sont internes à l’application. Ils sont téléchargeables, et vous pouvez charger ceux que vous voulez. Pour égayer les textes, c’est assez fun.

Si vous recliquez sur la barre de texte à droite, vous voyez ici un clavier, et vous revenez sur le clavier qui vous donne aussi accès aux émoticônes classiques.

J’avoue que l’on se prend vite au jeu de ces stickers!

 

 

Le menu de paramétrage des stickers qui nous permet d’en charger de nouveaux et/ou d’en enlever certains.

 

Par exemple, un programmateur nous propose Freud dans différentes postures. Vous voyez en bas à droite de chaque illustration depuis quel émoticône ce sticker est accessible. Car en cours de texte, si vous choisissez un émoticône, l’application va vous suggérer tous les stickers chargés qui en sont une interprétation spécifique.

 

Et là, pour terminer, le choix du fond d’écran que nous pouvons personnaliser avec des propositions, ou avec des images de notre bibliothèque.

 

 

Ah oui, juste avant ma conclusion, vous pouvez aussi l’utiliser en version web à cette adresse: https://web.telegram.org/#/login

Et pour voici le site officiel: https://telegram.org/

 

En bref, à toutes celles et ceux qui estiment que leur données leur appartient, et qui souhaitent un logiciel bien plus respectueux de nos données, je vous la conseille.

Simple et fun à utiliser, gratuite et sécurisée, permettant autant les discussions individuelles, de groupe, que les appels gratuits, je ne vois pas en quoi ce serait problématique de commencer à l’utiliser à la place d’une application qui a des procès pour non-respect de la vie privée.


Warning: Missing argument 1 for cwppos_show_review(), called in /home/clients/55c9d95f2d6004d3f3eca73b4760a3f5/web/zegreg/wp-content/themes/flat/content-single.php on line 29 and defined in /home/clients/55c9d95f2d6004d3f3eca73b4760a3f5/web/zegreg/wp-content/plugins/wp-product-review/includes/legacy.php on line 18

3 commentaires

  1. Merci! Intéressant.
    La difficulté est que WhatsApp est tellement connu qu’il faut chaque fois argumenter pour convaincre unE correspondantE de télécharger une app de plus!
    Et moi-même, j’avoue avoir souvent des difficultés à me souvenir où aller retrouver une conversation dans WhatsApp, Mail, Messenger, Facebook, SMS, Twitter… Des fois ça ne fatigue…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*