Qui es-tu lectrice ou lecteur?

C’est un sujet que j’aborde souvent avec des personnes gérant, ou ayant un site. La présence des outils d’analyse statistique de la fréquentation de nos sites internet.

 

En effet, nous (les possesseurs de site, blog, ou autres) souhaitons tous savoir si nous avons un peu d’audience, et plein d’outils existent pour détailler plus ou moins notre « audimat ».

Je ne tiens pas ici à faire un exposé technique, ou complet à tout point, je ne suis pas un spécialiste de la question, juste quelqu’un qui a été rendu attentif à quelques éléments que je trouve intéressant de partager avec vous.

Ces outils permettent de voir en général (de base):

  • combien de personnes sont venues (grâce aux adresses IP)
  • quelles pages ont été vues et combien de fois
  • l’heure à laquelle elles ont été vues
  • le navigateur avec lequel le site a été vu
  • le système d’exploitation de la machine que vous utilisez

Par exemple, mon blog est hébergé chez infomaniak.com. Cet hébergeur me fournit déjà une bonne partie de ces outils. Je dois me connecter à mon profil administrateur, qui a l’avantage pour moi de vérifier les statistiques de plusieurs sites hébergés au même endroits, indépendamment du service utilisé pour exploiter le site (Joomla, WordPress, Typo3, ou autres…)

Dans le cas de WordPress, je peux me connecter à mon compte WordPress, qui est indépendant de mon hébergeur, et y cumulés plusieurs sites, pour autant qu’ils soient fait avec WP.

 

A ma connaissance, dans les deux cas précités, l’analyse se fait dans un seul sens (là, c’est possible que je dise une bêtise…) en ne se focalisant que sur le visiteur et ses clics. Je peux savoir d’où il vient en terme de localisation géographique, même si cette information est à prendre avec des pincettes (je suis parfois moi-même localisé de l’autre côté de la Suisse), ou en terme de provenance du lien WP. Par exemple, je suis en mesure de savoir combien de personne atterrissent sur mon blog suite à un lien depuis Facebook, ou depuis mon gravatar lié à mon compte WP (présent lorsque je commente au site propulsé par WP), voir depuis google ou autre.

Jusqu’à ce point, les outils statistiques me conviennent, car elles me permettent d’identifier quelques informations importante pour la gestion de mon blog. C’est dans le cas où l’on ajoute à son site un outil externe tel que Google Analytics que je me permets d’être méfiant, car du coup, ces statistiques ne sont pas que pour moi.

 

En effet, même la page Wikipédia présentant cet outil en touche un mot. Dans les faits, que se passe-t-il?

En installant Google Analytics, j’installe volontairement sur mon site une fenêtre sur l’extérieur qui va observer et compiler des informations. Cela revient à sous-traiter à un acteur externe à mon hébergeur et à mon « fabricant de site » le traitement des informations concernant les visiteurs. Je vais faire l’analogie avec le monde réel: comme si, dans ma maison, je demande à un organisme externe  de traiter toutes les informations de ce qu’il se passe dans ma maison: les allées et venues, les habitudes, qui vient, à quelle heure, quand j’ouvre le frigo pour aller piquer en douce un chocolat, etc…

Je suis volontairement un peu provocateur. Vous allez me dire que tous les outils le font. Oui, ok, mais ce sont les outils des organismes que j’ai choisi. Pour certains, il y a même une relation de client. Selon la formule, je peux payer un abonnement à WP, ou en tout cas à mon hébergeur. Avec Google, si d’autant plus je ne souhaite pas de publicité, cet échange d’information ne m’apporte rien.

C’est d’ailleurs là le coeur de leur business model. En installant cet outil sur mon site, je donne accès à Google à plein de données leur permettant de les coupler avec d’autres, et à ainsi tracer nos habitudes à chacune et chacun. Si c’est pour afficher une publicité qui peut potentiellement me rapporter qqch, pourquoi pas, j’aurai ainsi au moins la garantie que des publicités ciblées s’affichent auprès des visiteurs. Mais dans le cas, où je ne souhaite aucun échange de ce type, j’ai juste l’impression de « vendre mes lectrices et mes lecteurs » sans leur consentement.

 

Je ne suis pas en train de dire: il faut, ou il ne faut pas. Par contre, j’aimerai que davantage de personnes se pose les questions du pourquoi tel ou tel outil. Il faut garder à l’esprit qu’un service gratuit sur internet a toujours une contrepartie, souvent sous forme de données. Et je ne sais pas vous, mais moi, je n’aime pas quand on me regarde de trop près, par derrière. Je préfère être conscient, et choisir en connaissance de cause. Du coup, je choisis de ne pas permettre à Google Analytics de regarder ce qu’il se passe ici de trop près.

 

Pour aller plus loin, vous pouvez prendre contact et/ou suivre ethack.org par exemple qui traite les problématiques concernant les données personnelles (même si actuellement, il est moins actif), ou jeter un coup d’oeil à ces liens:

Des geeks et des lettres

Piwik, une alternative proposée par Framasoft

Le Guide de survie des aventuriers sur internet (tiens, je vous en parlerai peut-être une autre fois de celui-ci)

et plein d’autres que je ne connais pas. Je suis preneur de vos liens d’ailleurs.

 

Et un petit rappel pour finir, si vous souhaitez ne pas être pisté par ce genre d’outil, utilisez UBlock, ou Ghostery sur vos navigateurs.


Warning: Missing argument 1 for cwppos_show_review(), called in /home/clients/55c9d95f2d6004d3f3eca73b4760a3f5/web/zegreg/wp-content/themes/flat/content-single.php on line 29 and defined in /home/clients/55c9d95f2d6004d3f3eca73b4760a3f5/web/zegreg/wp-content/plugins/wp-product-review/includes/legacy.php on line 18

12 commentaires

  1. Mon blog WordPress était tellement peu fréquenté jusque là que je n’ai jamais ressenti la nécessité de voir ce que Google Analytics pouvait m’apporter.
    Mais j’ai une question: tu parles de ton compte WordPress, ce qui me fait penser à wordpress.COM (chez qui je suis) mais dis que ton blog est hébergé cher Infomaniak, ce que je n’imagine possible qu’avec wordpress.ORG. Qu’en est-il?
    Ça m’intéresse parce que je suis justement en train de mener une réflexion sur un éventuel rapatriement de mes données en Suisse (p.ex. chez Infomaniak). Peut-être te contacterai-je d’ailleurs à ce propos en MP si tu veux bien.
    Tiens, d’ailleurs, c’est rigolo, on en avait débattu ici: http://www.cuk.ch/articles/22516. C’était bien, cuk, quand même 😉

    1. J’ai installé WP depuis infomaniak directement. Et ensuite WP m’a proposé de me créer un compte pour gérer certaines extensions et utiliser l’app IOS. Je vais voir la différence entre le .org et le .com

    2. Ben en fait, dans l’interface infomaniak, il m’a été proposé d’utiliser et d’installer WP. J’ai suivi les instructions sans quitter infomaniak et une fois l’installation faite, j’ai pu aller sur la page d’administration de mon site http://www.xxxxxxxxx.ch/wp-admin pour me connecter et après hop.

  2. Bonsoir,
    Perso j’ai installé Piwik chez Infomaniak qui fait les même choses que Google Analytics au détail près que toute mes données restent sur mon serveur…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*